Friends  |  Press Room  |  Contact Us

The International School for Holocaust Studies

L'Album d'Auschwitz

Un guide pour les classes de lycée


Sommaire:



Les objectifs
  • Approfondir ses connaissances sur Auschwitz-Birkenau à travers l'utilisation d'un album photos unique et d'une importance aussi bien historique que personnelle.
  • Connaître le destin de ces Juifs qui furent déportés à Auschwitz ainsi que leurs expériences dans ce camp.
  • Appréhender le processus de déshumanisation de ces gens ordinaires qui devenaient des détenus.
  • En étudiant les détails de ces nombreuses photographies nous souhaitons être capables de restituer la dignité de ces Juifs ; une dignité dont ils furent dépouillés par ceux qui les condamnèrent à mort.
  • Etudier l'idéologie raciale nazie, les politiques allemandes anti-juives et la "Solution Finale".
  • Connaître les tentatives des Allemands de maintenir leurs plans de destruction du peuple Juif secrets.
  • Cette unité pluridisciplinaire combine à la fois l'album photos, de la documentation et des témoignages. D'un point de vue pédagogique elle montre l'importance d'utiliser différents supports afin de présenter de différentes manières les évènements qui eurent lieu à Auschwitz-Birkenau.
Age

Cette unité est destinée à des élèves de Première et de Terminale.

Introduction

Ce guide pédagogique se base sur 207 photographies de la communauté juive de Bilke et de la famille Jacob. Cette collection de photographies, que l'on peut qualifier de sources primaires, est connue sous le nom "d'Album d'Auschwitz" ou "Album de Lili Jacob". Les photos furent prises à Auschwitz-Birkenau en mai 1944 et trouvées par hasard par Lili Jacob, une survivante, au moment de la Libération.

Nous ne savons pas pourquoi les SS Ernst Hoffmann et Bernhard Walter prirent ces clichés qui par conséquent ne témoignent que de ce que les nazis souhaitaient montrer. En utilisant cette unité il est donc primordial d'insister sur l'identité et le rôle des photographes et d'utiliser d'autres sources afin d'obtenir une image plus complète de la fonction du camp en tant qu'acteur dans la "Solution Finale".

Les camps de concentration et les centres de mise à mort représentent les sujets les plus difficiles à aborder et à enseigner. La plupart des photographies qui sont associées aux centres de mise à mort nazis montrent des cadavres. Par contraste, "l'Album d'Auschwitz" présente les visages des victimes un court instant avant que celles-ci ne partent pour la mort. Néanmoins, elles montrent des Juifs vivants.

La philosophie éducative de l'Ecole Internationale pour l'Enseignement de la Shoah de Yad Vashem souligne l'importance de se concentrer sur les individus durant la Shoah. C'est pour cela qu'à travers cette unité, les gens ne sont pas considérés comme de simples victimes.

Cette unité est divisée en deux leçons.

La Leçon n°1 de ce guide se concentre sur l'Album d'Auschwitz en tant qu'album de famille appartenant à la survivante Lili Jacob. C'est pour cette raison que nous nous focalisons, dans cette section, sur les émotions des élèves et sur la manière dont ils se lient à ce matériel.

Dans la première moitié du 20ème siècle, les gens ne prenaient pas autant de photos que nous le faisons aujourd'hui. Très souvent, lorsque les gens possédaient une photo d'eux-mêmes, ils s'étaient habillés tout spécialement pour cette importante occasion et étaient aller chez un photographe professionnel qui les avait fait poser devant son appareil photo.

Pour les survivants de la Shoah, chaque photographie d'un membre de leur famille est précieuse. Nombre d'entre eux ont perdu tous ceux qu'ils aimaient, et la seule trace qui peut malheureusement leur rester d'eux est une petite image qui, en quelque sorte, survécut ou bien fut envoyée à l'étranger, avant la guerre. Dans leurs témoignages, les survivants se souviennent fréquemment de la manière dont tout ce qu'ils possédaient leur était pris, à moins qu'ils n'aient réussi à cacher une petite photographie de ceux qu'ils aimaient. Malheureusement, des centaines de survivants n'ont pas de souvenir matériel de leurs parents puisqu'il ne leur reste aucune photographie. A Auschwitz, tous les albums photos, livres, documents personnels et autres matériels furent brûlés dans un four spécial situé dans le bâtiment du Crématorium II.

Les photographies nous permettent donc de ressusciter ces êtres humains en voyant leurs yeux, leur visage et leur personne en entier.

Les photographies racontent souvent, même si c'est d'une manière implicite, une histoire sur les personnes photographiées, leur religion, leur nationalité, leurs traditions, leur statut social etc. C'est donc une occasion pour comparer les photos d'aujourd'hui avec celles-ci dans le but de mettre en contact les élèves avec les gens qui vécurent durant cette période.

Au cours de la Leçon n°2, les élèves discuteront des questions liées aux équipements qui servaient aux meurtres à Auschwitz, et cela à travers l'album. L'objectif de cette seconde partie est de suivre l'histoire d'un transport à travers ses différentes étapes. Dans le but d'élargir ces perspectives et ces connaissances, d'autres supports, principalement des témoignages, seront utilisés.

L'Album d'Auschwitz documente un groupe de Juifs parmi des dizaines qui arrivèrent dans des convois similaires. Cet album retrace l'arrivée dans le camp, la descente des wagons et la "sélection" à travers laquelle seulement quelques-uns uns furent choisis pour le travail et transformés en prisonnier, alors que la grande majorité était envoyée à la mort.

La structure de cette unité fut érigée en fonction des limites de l'Album d'Auschwitz. Par conséquent, nous ne nous intéresserons pas au processus de mise à mort en lui-même, et qui débute immédiatement après que les photos aient été prises. Dans le cadre de notre philosophie éducative, nous ne nous focalisons pas sur la mort, mais sur les luttes pour survivre et sur les dilemmes moraux que les gens dûrent affronter pendant cette période. De plus, à des fins éducatives nous recommandons de ne pas utiliser des images montrant la mort.

Ces photographies permettent une meilleure compréhension des situations dans lesquelles se trouvaient les victimes qui ne savaient pas, ou qui ne comprenaient que partiellement ce qui était en train de leur arriver. Même si ces évènements se produisirent dans le passé, le fait qu'ils soient le résultat d'actions purement humaines les rendent pertinents et importants aujourd'hui.

L'unité contient plusieurs notes concernant des questions qui sont soulevés à travers le cours : le développement de la "Solution Finale", le rôle de l'album après sa découverte à la fin de la guerre, le camp de concentration et le centre de mise à mort d'Auschwitz ainsi qu'un article sur les photographies comme documents historiques.

Les "Notes pour l'enseignant" dans chaque section incluent des points qu'il serait intéressant d'aborder et de soulever durant les différentes discussions.

Ci joint un lien avec les photos de l'album Auschwitz: http://www.yadvashem.org/yv/en/exhibitions/album_auschwitz/index.asp